VOUS LISEZ : Road trip de 12 jours à La Réunion
Partager

DOM-TOM, La Réunion

Road trip de 12 jours à La Réunion

Au sujet de La Réunion, on a souvent lu que s’y rendre, c’était un peu comme faire un mini tour du monde. Des paysages volcaniques du célèbre Piton de la Fournaise en passant par ses lagons paradisiaques ou la végétation luxuriante de ses cirques, on a l’impression que tous les plus beaux paysages du monde se trouvent à La Réunion. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si certains la surnomment l’île intense.

Pour la petite histoire, mes parents avaient découvert l’île en 2019 et ils n’avaient de cesse depuis de nous répéter combien ce voyage était grandiose et La Réunion sublime. C’est finalement en mars dernier que nous avons décidé de suivre leur recommandation et nous n’avons pas été déçus. L’île a tenu toutes ses promesses !

Pour t’aider à organiser ton voyage à La Réunion, tu trouveras dans cet article tous les conseils pratiques qui nous ont personnellement aidé à organiser notre voyage. Nous te parlerons également de notre itinéraire et du coût de ce voyage sur l’île intense. Allez, viens, on t’embarque direction l’Océan Indien pour explorer cette magnifique île française du bout du monde.

ORGANISER UN ROAD TRIP À LA RÉUNION
Formalités à connaitre avant de partir
Quand partir à La Réunion ?
Combien de temps consacrer à La Réunion ?
L’île intense, pour quel type de voyageur ?
Se baigner à La Réunion
Réserver ses billets d’avion pour La Réunion
Louer une voiture sur l’île de La Réunion
Trouver un hébergement à La Réunion
Quoi emporter pour un voyage à La Réunion ?
Quoi manger à La Réunion ?
Itinéraire de notre road trip à La Réunion
Le budget de notre voyage à La Réunion

Formalités à connaître avant de partir

VISA – L’île de la Réunion faisant partie de la France, les ressortissants français n’ont pas besoin de visa pour y séjourner. D’ailleurs, le passeport n’est pas nécessaire non plus, une carte d’identité (en cours de validité) suffit. Attention, cependant en cas d’escale dans un pays étranger !

PERMIS DE CONDUIRE – RAS, là-encore, on est sur le même document qu’en métropole.

DEVISE – L’euro bien sûr.

DÉCALAGE HORAIRE – +2h de fin mars à fin octobre / +3h de fin octobre à fin mars.

LANGUE – On parle évidemment le français à La Réunion, mais beaucoup parle aussi le créole.

Road trip à La Réunion
Des paysages dignes d’une autre planète au cœur de l’Enclos Fougue

Quand partir à La Réunion ?

Personnellement, nous sommes partis à la mi-mars, période qui, si l’on suit les guides traditionnels de voyage, est souvent déconseillée. La Réunion se trouvant dans l’hémisphère sud, les mois de novembre à avril correspondent à l’été austral. Une saison qui se traduit par des fortes chaleurs (des températures généralement supérieures à 30°C), mais aussi de fortes pluies. C’est également la saison des cyclones. Sur le papier, c’est clair que ça ne fait pas trop rêver.

En partant à la mi-mars, cela nous permettait d’arriver quasiment à la fin de l’été austral. On misait donc sur des températures pas trop, trop élevées et on croisait les doigts pour que la pluie ne soit pas trop de la partie.

Tu dois te penser « mais pourquoi prendre le risque et ne pas plutôt opter pour un départ pendant l’hiver austral ? ».

Ce n’est pas simplement par pur esprit de contradiction, mais c’est aussi parce que partir à ce moment-là permet généralement d’économiser sur le prix des billets d’avions et des hébergements. Étant donné que l’été austral n’est pas considéré comme la période la plus touristique, on n’est pas sur une explosion des tarifs (même si, dans tous les cas, La Réunion reste une destination assez onéreuse). Même conséquence sur la fréquentation, le fait que l’hiver austral soit privilégié permet de découvrir l’île à une période où les touristes sont moins nombreux.

Plage de La Réunion

Pour nous, partir au mois de mars était l’idéal.

On doit quand même avouer qu’on a eu de la chance puisque même s’il faisait chaud, cela ne nous a pas empêché de faire des randonnées (il fait moins chaud dès qu’on se trouve un peu dans les hauteurs) et la pluie nous a quand même pas mal épargné. Nous avons eu quelques averses dans le cirque de Salazie, mais elles n’ont jamais chamboulé nos plans.

Note également qu’à cette période, les cascades sont généralement au max de leur débit. Il avait beaucoup plu avant notre arrivée sur l’île et ça s’est ressenti dès la première cascade découverte. La cascade Niagara, par exemple, qui peut parfois vraiment être à sec selon la période avait un débit incroyable lors de notre visite.

Dans tous les cas, si on peut te donner un bon conseil, sache que pour profiter à fond de La Réunion, il faut se lever tôt. Que cela soit pour éviter la chaleur sur le littoral et profiter des heures les plus « fraîches » de la journée ou pour partir randonner sous un ciel dégagé dans les cirques avant que la brume ne s’installe.

Beaucoup choisissent de découvrir La Réunion pendant l’hiver austral (qui n’a d’ailleurs d’hiver que le nom), de mai à octobre.

À cette période, les températures avoisinent les 25°C sur le littoral. La chaleur est donc bien plus supportable. En revanche, dans les montagnes, il est vrai qu’il fera un peu plus frais (ce qui n’est pas désagréable quand on prévoit de faire de la randonnée) avec des températures entre 5 et 15 degrés. Autre argument qui pourrait faire pencher la balance en faveur de l’hiver austral : c’est à cette période-là que l’on peut observer les baleines à La Réunion (de juin à septembre).

Enfin, il faut aussi tenir compte, en plus des différences de climat selon la saison, des différences de météo d’une partie à l’autre de l’île. En effet, le versant Est a tendance à connaître davantage de précipitations tandis que la côte Ouest est plus sèche. On distingue également les hauts et les bas, comme on les appelle à La Réunion, où de gros écarts de température et de météo peuvent être enregistrés entre le littoral et les montagnes.

Tu remarqueras très vite que les nuages qui se forment le matin dans l’Est se déplacent ensuite vers le centre de l’île, puis restent bloqués dans les montagnes. C’est pour cette raison qu’on privilégiera les randonnées tôt le matin dans les cirques et que la plupart des tours en hélicoptère et ULM ont lieu entre 7h et 10h.

En fonction de ton itinéraire et de tes envies, tout cela sera donc à prendre en compte lors de l’organisation de ton voyage à La Réunion.

Combien de temps consacrer à l’île ?

Proportionnellement à sa taille, on pourrait croire qu’on en fait le tour rapidement.

C’est vrai qu’avec une superficie de 2512 km² soit près de 4 fois plus petite que la Corse, j’avais tendance à penser qu’une semaine suffirait pour découvrir La Réunion. Je ne pouvais pas être plus loin de la vérité…

Il est tout simplement impossible de couvrir toute l’île en un seul voyage. Il y a tellement de choses à faire et à voir à La Réunion, c’est incroyable !

De notre côté, nous n’avons pas réussi à nous résoudre à ne choisir qu’une seule région pour ce premier voyage à La Réunion. Nous avons donc fait quasiment le tour de l’île, mais en sélectionnant les endroits qu’on voulait découvrir en priorité avec les 12 jours de congés que nous avons pu avoir sur place.

C’est passé très vite, c’était assez intense, mais on a pu voir vraiment beaucoup de choses.

Je pense que dans l’idéal, dix jours sur place est un minimum. Il faut quand même prendre en compte le temps de voyage pour s’y rendre, toutes les choses à voir sur place, mais aussi prévoir quelques jours de rab au cas où la météo ne serait pas favorable. Cela permet d’avoir une marge de manœuvre pour pouvoir reprogrammer certaines activités si elles tombent à l’eau à cause de la pluie (jeu de mot même pas fait exprès). Je pense notamment à certaines activités phares à La Réunion comme l’hélicoptère ou l’ULM.

Pour résumer :

1 semaine à La Réunion – Bof, bof à moins de réussir à ne se cantonner qu’à une seule partie de l’île. Cela évitera de trop s’étaler et perdre du temps sur la route. Je trouve ça quand même dommage de faire autant d’heures de vol pour un séjour d’une semaine.
2 semaines à La Réunion – On ne peut clairement pas tout voir en deux semaines, mais cela permet malgré tout d’en voir beaucoup sur l’île et de ne pas trop courir non plus.
3 semaines (et +) à La Réunion – Vraiment parfait pour un premier voyage sur l’île intense. Je pense que là, on peut carrément se détendre tout en explorant La Réunion comme il se doit.

L’île intense, pour quel type de voyageur ?

Cette question est souvent revenue lorsque nous partagions notre voyage à La Réunion sur Instagram, et à juste titre d’ailleurs.

C’est vrai que j’avais, moi aussi, l’image d’une destination très sportive, accessible à une poignée de randonneurs de l’extrême et qui nécessitait une certaine condition physique pour l’apprécier à sa juste valeur.

Et bien pas du tout ! À La Réunion, il y en a pour tous les goûts. Et surtout, sache qu’il n’est pas toujours nécessaire de marcher pendant des kilomètres pour voir de belles choses. De nombreux sites sont très facilement accessibles depuis la route. Je pense notamment à la Cascade Niagara, au Souffleur à Saint-Leu encore à la Cascade du Voile de la Mariée à Salazie.

Que tu collectionnes les dispenses des cours d’EPS ou que tu sois un trailer de l’extrême, tu trouveras ton bonheur à La Réunion à coup sûr !

Attention toutefois, s’il y a des sentiers faciles, il faut savoir que la plupart des randonnées sur l’île ont un gros dénivelé. Autrement dit, il y a des endroits plus adaptés pour débuter dans le domaine de la rando. Personnellement, on a beau avoir l’habitude de randonner depuis quelques années maintenant, on ne s’est pour autant pas sentis capable de s’attaquer au Piton des Neiges par exemple.

L’essentiel est de connaître ses capacités, éventuellement s’entraîner un peu avant le voyage et surtout bien se renseigner sur l’état des sentiers (les éboulis sont très fréquents à La Réunion) et la météo avant de partir.

Que faire à La Réunion ?

Se baigner à La Réunion

La Réunion étant une île, on pourrait croire qu’il est possible de s’y baigner en sécurité quasiment partout. Cependant, ce n’est pas tout à fait le cas…

Tout d’abord, la situation de l’île fait qu’elle subit de plein fouet le courant d’alizés venus du sud-est, un phénomène encore amplifié durant l’été austral. Ce qui signifie que des courants forts rendent la baignade dangereuse.

Ensuite, de la même manière que l’île se constitue de montagnes et de falaises, il faut savoir que le relief est aussi présent dans la partie immergée de l’île, ce qui limite la présence de récifs coralliens qui constitue une protection contre certaines espèces du grand large comme les requins.

La présence de requins dans les eaux réunionnaises et la recrudescence des attaques dans les années 2010 a donné lieu à la mise en place d’un arrêté préfectoral réglementant la baignade à La Réunion.
Les seuls endroits où il est possible de se baigner sur le littoral sont les lagons naturellement protégés par la barrière de corail, les piscines naturelles et les plages où des filets anti-requin ont été installés. Ce dernier dispositif est d’ailleurs assez controversé puisqu’il ne présenterait pas une protection suffisante contre les requins.

Pour mieux t’y retrouver, voici une liste des plages où il est possible de se baigner à La Réunion * :

La plage de Boucant-Canot (pleine mer avec filets anti-requin)
La plage des Roches Noires (pleine mer avec filets anti-requin)
La plage de l’Hermitage (lagon)
La plage de la Saline (lagon)
La plage de Trou d’Eau (lagon)
La plage de Saint-Leu (lagon)
La plage d’Étang-Salé (lagon)
La plage de Saint-Pierre (lagon)
La plage de Grande Anse (bassin de baignade d’eau de mer)
La plage de Manapany (bassin de baignade d’eau de mer)

* Dans tous les cas, même sur ces plages-là, pense à bien vérifier les conditions de baignade avant de t’y rendre.

Où se baigner à La Réunion ?

Les attaques de requins restent rares. Il faut rester prudent, mais cela ne doit pas t’empêcher de profiter des sublimes plages réunionnaise et de prendre un petit bain dans les eaux turquoises de l’Océan Indien. Le littoral réunionnais est marqué par une grande diversité (plages de sable blanc, de sable noire, de galets, des falaises…), il serait vraiment dommage de passer à côté.

Réserver ses billets d’avion pour La Réunion

Comme je le mentionnais un peu plus haut, voyager à La Réunion coûte cher et une grosse partie du budget est évidemment consacré au vol. Si on a attendu aussi longtemps avant de découvrir l’île c’est qu’après le covid, les prix des billets ont flambé lorsqu’il a été à nouveau possible de voyager.

Début 2023, on a fini par constater une baisse du prix des billets d’avion donc on s’est finalement lancé. Qu’on se le dise, ça reste un budget dans tous les cas !

On a comparé les offres des différentes compagnies sur Ulysse et c’est avec Air Austral que nous sommes partis depuis Paris. Nous avons payé 1560€ pour deux, soit 780€ par personne. Les compagnies Air France, Air Caraïbes ou encore Corsair propose également des vols réguliers pour La Réunion.

Bien sûr, n’ayant pas trouvé de vols directs depuis Marseille, nous avons dû également acheter des billets de train pour Paris. Train annulé la veille du départ à cause des grèves, sinon c’est pas drôle. On a donc été obligés de payer un billet d’avion en dernière minute pour faire Marseille-Paris, je peux te dire qu’il nous a couté cher ce voyage !

À titre d’info, il faudra compter 11h de temps de vol pour se rendre à La Réunion.

Voyager à La Réunion

Louer une voiture sur l’île de La Réunion

Comme pour les vols, on compare d’abord les différentes offres sur bsp-auto.com.
En quelques secondes seulement, on peut avoir un aperçu des meilleures offres en fonction de notre destination et des dates de notre séjour. Ce qui est bien, c’est que tout est très clair sur le site en ce qui concerne la caution, les assurances, la franchise… Tous les points importants à connaître lorsqu’on loue un véhicule sont clairement indiqués. On a également eu l’occasion de tester leur service client, il est vraiment top. Nous passons souvent par eux pour nos road trips et nous sommes toujours satisfaits.

Pour ce voyage, après réflexion, nous avons opté pour un SUV.
Avant de partir, on se demandait si une grosse voiture allait être adaptée aux routes parfois étroites et sinueuses de La Réunion. On peut te dire maintenant que ça n’a pas été un problème, au contraire !

C’est quand même bien plus confort de voyager avec ce type de véhicule quand on est amené à rouler souvent et, qui plus est, avec les valises dans le coffre la plupart du temps. Ça nous laisse aussi plus de place pour étaler nos affaires sur les sièges arrières. Et, avec tout notre matos photo/vidéo, on ne peut pas vraiment dire qu’on voyage léger !

Location de voiture à La Réunion

Au-delà du confort, ce sont également des véhicules qui tiennent bien la route, qui ont plus de reprise et qui donc monte plus facilement les côtes. Pas de risque de caler en plein virage sur la route de Cilaos !

Concernant le budget voiture, nous avons payé 450€ pour 12 jours de location. Sache que si tu préfères partir sur une économique, tu peux t’en sortir pour la moitié du prix.

Autre option qui pourrait éventuellement intéresser certains d’entre vous : voyager en van à La Réunion. Nous avions opté pour le van en Écosse et en Islande et nous avions adoré.

Trouver un hébergement à La Réunion

Pour trouver où dormir pendant notre séjour à La Réunion, rien de nouveau, nous sommes passés par booking.com. S’il y a beaucoup d’offres d’hôtels autour de Saint-Paul, Saint-Gilles et de Saint-Pierre (en gros, là où sont les plages), on en trouve un peu moins dans le reste de l’île. Il est très courant également de dormir chez l’habitant ou dans des gîtes, mais pense à réserver à l’avance si tu voyages à La Réunion pendant la haute saison.

Où dormir à La Réunion ?

Sur insta, on m’a souvent demandé s’il était possible de loger à un seul et même endroit pendant toute la durée de son séjour. Techniquement, rien ne t’en empêche. Cependant, ce n’est pas forcément l’option la plus pratique quand on désire découvrir toute l’île.

À la rigueur, si l’on décide de se concentrer sur une seule partie de l’île, pourquoi pas. Si je prends l’exemple d’un voyageur qui souhaiterait explorer seulement l’ouest de La Réunion, dans ce cas-là, dormir uniquement sur Saint-Gilles pourrait éventuellement être judicieux. Dans le cas contraire, je trouve que cela fait perdre plus de temps qu’autre chose.

Même si l’île n’est pas immense et que les distances semblent courtes, on peut parfois mettre du temps à aller d’un point A à un point B (virages en lacet, côtes, routes étroites…) donc je trouve dommage de devoir chaque jour revenir sur ses pas pour retourner à son hôtel. Ce n’est pas le meilleur moyen d’optimiser son temps sur place selon nous.

En revanche, on n’est pas pour autant obligé d’avoir un hébergement différent chaque soir.
En fonction de ton itinéraire, calcule l’endroit stratégique qui te permettra de limiter tes trajets quotidiens selon tes points d’intérêts. À titre d’exemple, nos principaux points de chute ont été à Saint-Gilles, à Saint-Pierre et ses alentours, à Saint-André et ensuite dans les cirques (Cilaos et Salazie).

Nos hébergements durant notre séjour à La Réunion :

LE PÉTREL NOIR
1 nuit à Saint-Gilles

Il ne s’agit pas d’un hôtel, mais d’un appartement magnifique, idéalement situé à Saint-Gilles face à la plage des Roches Noires et à proximité des commerces et des restaurants. Gros coup de cœur pour la déco et le côté pratique des lieux. Il y a la clim’, une cuisine aménagée pour se faire à manger et une machine à laver, bien pratique quand on ne veut pas emporter trop d’affaire dans sa valise.
Le seul petit bémol c’est le bruit le soir jusqu’à 1h du matin je dirais. Malgré le double vitrage on peut entendre la musique des bars du coin si on a le sommeil un peu léger. Personnellement, comme c’était notre première nuit sur l’île, j’étais de toute façon en plein jet-lag donc je ne dormais pas. Alexeï, lui, n’a rien entendu !

Réserve ton séjour au Pétrel Noir
140€/nuit

LA KAZAKA
1 nuit à Saint-Pierre (Terre Sainte)

Petite pépite découverte en dernière minute à Saint-Pierre, dans le magnifique quartier de Terre-Sainte. Cette maison d’hôte tenue par Karine et son mari, originaires de Bretagne, a ouvert ses portes il y a quelques mois seulement et on est ravis d’avoir eu l’occasion d’y passer une nuit.
Les lieux sont magnifiquement décorés. On est sur une ambiance bohème où prime le blanc et le bois, c’est tout simplement sublime. Si je ne me trompe pas, il n’y a que 3 chambres ce qui fait que l’endroit est très calme et se prête particulièrement à la détente.
À notre arrivée, Karine nous a réservé un super accueil et nous a donné plein de bons conseils pour notre séjour. J’allais presque oublié de te mentionner que le petit-dej’ est extra et que la piscine se trouve à deux pas, littéralement, des chambres. Un vrai bonheur !
Dernière petite chose, la jolie plage de Terre-Sainte se trouve à moins de 5 minutes à pied de La Kazaka donc zéro excuse pour ne pas en profiter pour aller y admirer le sunset.

Réserve ton séjour à La Kazaka
139€/nuit


LE JARDIN DE RAVINTSARA
1 nuit au Tampon

Notre coup de cœur du voyage et probablement l’un des hébergements de voyage qui restera parmi nos préférés ever ! Si le Jardin de Ravintsara existe depuis quelques temps, cela fait seulement 1 an que les lieux ont été repris par Sylvie & Éric, des bretons également (décidément !). Si le terme hâvre de paix pouvait être défini par un lieu, ça serait celui-là.
Situé au cœur d’un verger surplombant Saint-Pierre, l’endroit appel à la relaxation et au dépaysement. On a adoré la déco, l’accueil de nos hôtes, le fait que la nature fasse partie intégrante de l’établissement. Le cadre était juste idyllique ! Nous sommes, en plus, arrivés pile poil au moment où le soleil se couchait. Il ne nous en fallait pas plus pour tomber amoureux de l’endroit.
Il y a 3 chambres différentes au Jardin de Ravintsara et toutes possèdent leur propre jacuzzi. Quoi de mieux pour se détendre après une longue journée de découverte ?
Il faut aussi que je te parle du petit-déjeuner, clairement le meilleur qu’on ait eu en vacances à l’étranger. Une sorte de petit brunch sucré / salé entièrement fait maison et aux saveurs de la Réunion. Un délice ! Si tu y vas, donne une petite gratouille à Prosper de notre part. Il s’agit du beau petit bouledogue de Sylvie et Éric et accessoirement mascotte des lieux.

Réserve ton séjour au Jardin de Ravintsara
245€/nuit

CHAMBRE D’HÔTES DORIS
1 nuit à Cilaos

On est clairement pas sur le même standing que les établissements précédents, mais cela illustre parfaitement ce qu’on répète souvent ici. Pour se faire plaisir dans certains hôtels, on compense en faisant attention sur les autres nuits du séjour. Ici, c’était clairement pas le grand luxe, mais c’était vraiment largement suffisant. D’autant qu’à Cilaos, on s’est réveillé aux aurores pour partir en randonnée donc on n’a finalement pas passé beaucoup de temps dans notre chambre.
Dans le prix de la nuit, le petit-déjeuner était également compris. Notre hôte a accepté de le servir un peu plus tôt puisque nous devions partir avant le lever du soleil pour débuter notre rando.
N’hésite pas à le demander parce que c’est vrai qu’à La Réunion, on est souvent susceptible de rater les heures de petit-dej’ quand on se lève tôt, mais le personnel a l’habitude et est assez arrangeant dans ces cas-là.

Réserve ton séjour chez Doris
60€/nuit


FLEUR DE VANILLE
2 nuits au Tampon

Après notre découverte de Cilaos, nous sommes retournés près de Saint-Pierre où nous avons passé deux nuits à l’hôtel Fleur de Vanille, situé plus exactement au Tampon. Les chambres y sont excessivement kitch, mais on a adoré ! C’est le genre d’établissement qui te fait vraiment voyager avec un super rapport qualité/prix. Le personnel était très sympa, le petit-déjeuner était bon, il y avait une piscine juste en-dessous de notre chambre. C’était vraiment sympa d’y séjourner et de pouvoir enfin poser les valises pendant deux jours.

Réserve ton séjour à Fleur de Vanille
80€/nuit


L’EST-CAPADE
1 nuit à Saint-André

On a réservé une nuit à l’Est-Capade en dernière minute après une journée passée dans le nord de l’île. Notre chambre était petite mais ça a fait l’affaire pour le peu de temps que nous y avons passé. On a pu prendre un bain dans la piscine lorsque nous sommes arrivés et ça, ça fait vraiment plaisir après une journée à transpirer.

Réserve ton séjour à L’Est-Capade
73€/nuit


LACAZE SALAZIE
2 nuits à Hell-Bourg

Pour découvrir le cirque de Salazie, nous avons choisi de séjourner dans ce très joli appartement, décoré et tenu par Linda qui nous a accueilli pour l’état des lieux. Très sympa au passage et de bons conseils pour explorer Salazie. L’appartement est à quelques pas du centre du village et dispose d’un parking. On s’est vraiment sentis comme à la maison l’espace de deux jours. On n’a pas regretté d’avoir choisi cet endroit pour notre séjour à Hell-Bourg, c’était vraiment pratique.

Réserve ton séjour à Lacaze Salazie
95€/nuit


LATITUDE 21
2 nuits à Saint-Gilles

Enfin, nous sommes retournés à Saint-Gilles pour les 2 dernières nuits pour nous relaxer et finir le séjour en beauté. Nous avons choisi l’hôtel Latitude 21, situé dans les hauteurs de Saint-Gilles. Il y a d’ailleurs une belle vue sur la mer depuis la terrasse de l’hôtel.
L’établissement possède une piscine, un bar/restaurant et de jolies petites chambres. Mention spéciale pour la literie, j’y ai dormi comme un bébé (la fatigue accumulée du séjour a peut-être aussi joué) !
Le dernier soir nous avons testé La Parenthèse, le restaurant de l’hôtel, et nous nous sommes régalés. Si tu souhaites y dîner aussi, on te conseille de profiter de l’offre demi-pension qui est vraiment très interessante.

Réserve ton séjour à l’hôtel Latitude 21
116€/nuit

Où dormir à La Réunion ?

Quoi emporter pour un voyage à La Réunion ?

Ne te contente pas d’emmener dans ta valise un maillot de bain et 2/3 t-shirts. Tu verras que La Réunion compte de nombreux micro-climats et il faut donc prévoir un peu de tout en terme d’habillement. Aussi, voici une petite liste de ce que tu dois absolument emporter avec toi pour partir à La Réunion :

Une crème solaire – Le soleil ne plaisante pas là-bas, particulièrement autour du Piton de la Fournaise et même si le ciel te paraît nuageux, tartine-toi de crème indice 50 histoire d’assurer le coup.

Une poche d’hydratation – On a investi dans cette poche il y a quelques années déjà et on ne regrette vraiment pas. C’est beaucoup plus pratique qu’une gourde en rando puisqu’on glisse la poche directement dans son sac à dos. Le reste du temps, en voiture par exemple, n’hésite pas à emporter également une petite gourde isotherme.

▸ Une doudoune fine (ou polaire) et/ou une veste coupe-vent – Ça peut servir selon la saison ou si tu prévois de grimper au sommet du Piton des Neiges.

▸ Une paire de chaussures de rando

Des chaussures aquatiques. Elles nous ont bien servi lorsqu’on voulait se baigner dans des piscines naturelles, pour éviter de se faire mal sur les rochers.

Des bâtons de rando – On ne les a pas utilisé sur toutes les randonnées, mais ils nous ont quand même bien soulagé sur certaines quand le dénivelé était trop important. Opte pour des bâtons télescopiques pour pouvoir les ranger facilement dans ta valise.

▸ Masque et tuba si tu prévois de faire du snorkeling

Un bon répulsif

▸ Une casquette

Road trip à La Réunion

Quoi manger à La Réunion ?

Découvrir les saveurs locales fait partie intégrante de tout voyage et La Réunion ne déroge pas à la règle. Si les paysages nous en mettent plein la vue, je peux te dire que ton palais ne sera pas en reste. J’ai trouvé que les spécialités réunionnaises (en tout cas, celles que nous avons pu goûter) étaient excellentes. En voici quelques unes que tu te dois te tester pendant ton séjour là-bas :

▸ Les samoussas et les bonbons piments. À l’apéro, face au coucher du soleil, un must !
▸ La sarcive (au porc ou au poulet).
▸ Les caris et les rougails évidemment ! C’est vraiment la base de la gastronomie réunionnaise.
▸ Les pains bouchons gratinés.
▸ Le gratin de chouchou. Le chouchou (pour chayote) est un légume qui rappelle un peu la courgette et qui se décline à toutes les sauces à La Réunion. On en a vu énormément dans la nature du côté de Salazie.
▸ Les z’achards de légumes pour agrémenter un plat.
▸ La Dodo, la bière locale que tu verras absolument partout.
▸ Le rhum arrangé

On n’est clairement pas sur une alimentation légère, mais logiquement avec toutes les calories dépensées en rando, tu devrais pouvoir trouver un équilibre pour ne pas rentrer avec 5 kilos en trop.

Pour compenser (un peu), fait le plein de fruits exotiques, ils sont si savoureux !
Mangue, noix de coco, fruit de la passion, banane, letchis (oui, ça s’écrit avec un -e là-bas) et la star de tous, j’ai nommé : l’ananas Victoria. Un vrai délice !

Itinéraire de notre road trip à La Réunion

Prépare-bien ton itinéraire à l’avance pour ne pas rallonger tes trajets ou devoir revenir sur tes pas.

D’autres articles sont prévus pour rentrer un peu plus dans les détails de chaque journée, mais si tu es pressé(e) d’en savoir plus, tu peux aussi consulter nos stories à la une sur Instagram.

Voici dans les grandes lignes les différentes étapes de notre voyage à La Réunion :

JOUR 1 – Arrivée à Saint-Denis

▸ Cascade Niagara
▸ Bassin Nicole (souvent confondu avec Bassin Bœuf)
▸ Route vers Saint-Gilles
▸ Plage de Boucan-Canot
▸ Aquarium de La Réunion (pas ouf)
▸ Plage de l’Hermitage
▸ Dîner au restaurant Le Manta (on te recommande ++)
▸ Nuit au Pétrel Noir

JOUR 2 – Sud de La Réunion

▸ Tour en ULM avec Survol Réunion (à faire absolument)
▸ Souffleur de Saint-Leu
▸ Gouffre à Étang-Salé
▸ Pointe du Diable
▸ Déjeuner au Gourmet Food à Saint-Pierre
▸ Visite de la Cité du Volcan (à ne pas rater !)
▸ Dîner au restaurant La Baie des Anges à Saint-Pierre
▸ Nuit à La Kazaka

JOUR 3 – Sud de La Réunion

▸ Cascade Langevin
▸ Marine Langevin
▸ Cap Méchant
▸ Visite d’un tunnel de lave avec Rando Volcan (incontournable)
▸ Nuit au Jardin de Ravintsara

JOUR 4 – Cilaos

▸ Route aux 400 virages
▸ Point de vue Roche Merveilleuse
▸ Randonnée Bassin Bleu
▸ Nuit à la chambre d’hôte Doris

Que faire à La Réunion ?

JOUR 5 – Cilaos

▸ Cascade de Bras Rouge & Bassin Roche
▸ Bassin Fouquet
▸ Retour du côté de Saint-Pierre
▸ Nuit à l’hôtel Fleur de Vanille

JOUR 6 – Piton de la Fournaise

▸ Exploration du Piton de la Fournaise et ses alentours
▸ Nuit à l’hôtel Fleur de Vanille

JOUR 7 – Journée du fail (ceux qui nous suivent sur insta comprendront)

▸ Randonnée du Trou de Fer
▸ Sainte-Rose & Notre Dame des Laves
▸ Anses des Cascades
▸ Dîner au restaurant Aux Petits Oignons
▸ Nuit à l’Est-Capade

JOUR 8 – Takamaka et le nord de l’île

▸ Aire de Takamaka
▸ Cascades de Takamaka
▸ Bassin la Paix, bassin Anaïs & bassin la Mer
▸ Bassin Bleu à Saint-Benoit
▸ Visite d’une vanilleraie à Sainte-Suzanne
▸ Route vers Hell-Bourg
▸ Dîner au restaurant Ti’Chouchou (incontournable, attention c’est très copieux !)
▸ Nuit à Lacaze Salazie

Takamaka - La Réunion

JOUR 9 – Salazie

▸ Randonnée de la Cascade Blanche
▸ Mare à poule d’eau
▸ Anciens thermes d’Hell-Bourg
▸ Visite de la Maison Folio
▸ Dîner à la Villa Marthe
▸ Nuit à Lacaze Salazie

JOUR 10 – Salazie & Saint-Gilles

▸ Randonnée des Trois Cascades
▸ Route vers Saint-Gilles
▸ Visite de l’observatoire des tortues marines Kélonia
▸ Baignade à la piscine de l’hôtel
▸ Apéro au Sauvage
▸ Nuit au Latitude 21

JOUR 11 – Saint-Gilles

▸ Lever de soleil au Maïdo
▸ Baignade sur la plage de la Saline
▸ Déjeuner au Sauvage (excellent, pense à réserver !)
▸ Après-midi massage chez Soa Zen
▸ Dîner à la Parenthèse
▸ Nuit au Latitude 21

JOUR 12 – Saint-Paul & retour en France

▸ Croisière en catamaran avec Namaste Catamaran (inoubliable)
▸ Marché de Saint-Paul
▸ Après-midi à Saint-Denis
▸ Route vers l’aéroport

Budget de notre voyage à La Réunion

Comme d’habitude, nous avons fait un récapitulatif de toutes nos dépenses afin de te donner une idée du budget pour un tel séjour. Je me répète à chaque fois, mais j’ai l’impression que c’est d’autant plus vrai pour La Réunion, on peut vraiment passer du simple au double en fonction de notre façon de voyager.

De notre côté, plus ça va et plus on aime s’accorder des petits plaisirs en vacances, tout en compensant parfois sur d’autres aspects du séjour. En toute transparence, on aussi eu la chance de pouvoir profiter de quelques gratuités sur ce voyage donc ça nous a permis de ne pas dépenser autant que prévu.

Dans tous les cas, il faut quand même savoir que La Réunion est un voyage qui coûte cher. Les prix des restaurants sont quasiment les mêmes qu’en métropole, idem pour les hôtels. Autre poste de dépenses important : les activités. Il y a des tas d’activités géniales à découvrir à La Réunion et, évidemment, elles ont coût. Les billets d’avions, eux aussi, coûtent chers, et donc on arrive très rapidement sur des sommes importantes qui font grimper le budget final. Mais crois-nous, ça vaut vraiment le coup de mettre un peu de côté pour pouvoir découvrir cette destination.

Si tu aimes le même style de voyage que nous, il faudra compter environ 2600€ par personne tout compris pour 12 jours à La Réunion.

Budget road trip à La Réunion

Voilà, tu sais tout ! Tu es désormais prêt à explorer l’île intense et à t’émerveiller devant l’incroyable diversité de ses paysages. On espère vraiment que cet article pourra t’aider à préparer ton voyage à La Réunion. N’hésite pas à nous contacter s’il y a des points que nous avons oublié d’aborder. On se fera un plaisir de te répondre.

Retrouve-nous aussi sur Pinterest et n’hésite pas à épingler cet article pour le retrouver plus facilement.

ARTICLES SIMILAIRES